Quels sont les différents types d’extincteurs ?

types d'extincteurs

L’extincteur est un indispensable pour lutter contre le feu. En projetant ou répandant un agent extincteur à base d’eau ou de poudre, il va permettre de stopper un début d’incendie. S’il est obligatoire dans les ERP (Etablissement Recevant du Public), il est toujours optionnel dans les lieux d’habitation.
Alors pour bien sécuriser sa maison ou son entreprise, comment choisir un extincteur ? Nous allons voir qu’il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour bien choisir son matériel.

Connaître les différentes classes de feu

Tout d’abord il est essentiel de bien connaître les différents feux, car l’utilisation de certaines substances peut aggraver le départ d’incendie.

On identifie ainsi 5 classes de feu :
– la classe A : les feux “secs”, c’est-à-dire feux de matériaux solides particulièrement inflammables et formant des braises. Il s’agit par exemple de bois, de papier, de tissu, de carton ou encore de plastique.
– la classe B : les feux “gras”, c’est-à-dire feux de liquides ou de solides liquéfiables. Il s’agit par exemple d’alcool, d’essence, de pétrole, de graisse, d’huiles ou de peintures.
– la classe C : les feux “gazeux”, c’est-à-dire les feux de gaz, soit le gaz naturel, le propane, le butane etc…
– la classe D : les feux de métaux, par exemple le phosphore, le sodium, le titane etc…
– la classe F : les feux d’huiles et graisses végétales ou animales. Il s’agit des feux liés à l’utilisation d’auxiliaires de cuisson, tels que les friteuses, les cocottes etc…

Pour choisir un extincteur, il faut donc d’abord se référer à ce classement identifier le risque d’incendie est le plus plausible selon l’endroit que l’on souhaite sécuriser.

Quel agent extincteur pour quel feu

Il existe 4 agents extincteurs qui vont avoir divers effets sur un départ de feu.

L’eau va avoir une action de refroidissement, et ne va pouvoir être utilisée que sur les feux de classe A. Sur les feux de classes B,C,D ou F, elle est dangereuse car elle va déclencher une précombustion. L’eau ne peut absolument pas être utilisée sur du matériel électrique.
Les poudres vont permettre d’isoler et d’étouffer un feu. C’est l’un des agents les plus utilisés car il fonctionne sur les classes A,B et C.
Le gaz carbonique CO2 va avoir un effet isolant, étouffant et soufflant. Il va être utilisé pour les classes B et C.
Pour finir la mousse va permettre d’isoler et refroidir un feu. Elle va être utilisée sur les classes A et B.

La classe de feu D est la plus difficile à contenir. Il ne faut absolument pas utiliser d’eau pour éteindre un départ de feu lié à l’huile, sous peine d’explosion. Aucun extincteur ne permet vraiment de contenir un feu de classe D. Si un petit feu démarre dans votre cocotte par exemple, il suffit de fermer le couvercle pour le maîtriser. S’il s’agit d’un feu plus important, il est nécessaire d’appeler les pompiers.

Les différents types d’extincteurs

Il existe 4 différents types d’extincteurs : à eau, à mousse, à poudre, ou à neige carbonique “dioxyde de carbone”. Attention : tous ne peuvent pas s’utiliser sur tous types de feu.

L’extincteur à poudre va permettre d’étouffer et souffler la flamme grâce à une réaction chimique. Il est le plus utilisé car il permet d’éteindre les feux de classes A, B et C, et peut-être utilisé sur des appareils électriques. Il est donc parfaitement adapté dans un foyer par exemple.

Il existe deux types d’extincteur à eau ; l’un à base d’eau pulvérisée, qui permet d’éteindre les feux secs (classe A), l’autre à base d’eau et additif, qui permet d’éteindre les feux de classe A et B. Il est particulièrement efficace sur les feux de classes A grâce à la présence d’eau, mais ne doit surtout pas être utilisé sur les appareils électriques.

L’extincteur à mousse permet de maîtriser les incendies de classe A et B. La mousse est due à une réaction chimique entre l’air, l’eau et l’émulseur que contient l’extincteur. Il contient de l’eau, et de ce fait ne doit jamais être utilisé sur des appareils électriques.

L’extincteur au dioxyde de carbone (CO2) permet d’éteindre les feux de classe B et C, mais ne va absolument pas fonctionner sur les classes A. Son système de soufflage va libérer un gaz liquéfié extrêmement froid qui va tuer le départ de feu.

Quel extincteur choisir

S’il existe 4 différents types d’extincteurs, nous avons vu que chacun d’entre eux a sa spécificité et ne peut être utilisé sur toutes les surfaces.
Il faut donc choisir son matériel selon le risque lié au lieu que l’on souhaite sécuriser et les matériaux susceptibles de s’enflammer.

Ainsi, si vous souhaitez vous munir d’un extincteur pour votre domicile, un extincteur à poudre sera parfaitement adapté car il est le plus polyvalent et le plus sécurisé. Un extincteur à eau et à mousse sont également une bonne option, mais attention à ne pas les utiliser sur des appareils électriques !
Si vous souhaitez acquérir un extincteur pour votre entreprise, le choix va dépendre de l’activité de votre société.
Un extincteur doit être remplacé tous les 5 à 15 ans.

Comment utiliser un extincteur

Avant toute chose, veillez à bien lire la notice de votre équipement ou à vous renseigner sur internet pour comprendre comment utiliser un extincteur.
Placez-le également à un endroit stratégique, de façon à ce qu’il soit facilement accessible en cas de départ d’incendie.
Choisissez également un extincteur que vous pouvez soulever et manier sans difficulté.
Pour l’utiliser, vous devrez dans un premier temps enlevez la goupille de sécurité en métal. Placez ensuite le tuyau vers la base des flammes, pour étouffer le feu le plus rapidement possible. Ne faites pas “pleuvoir” le produit au-dessus des flammes. Appuyez sur la poignée pour répandre le produit, jusqu’à extinction du feu. Si le feu devient trop difficile, quittez les lieux et appeler les pompiers.


Sécurité des locaux : la protection incendie, une obligation de l’employeur
Zoom sur ces agents de sécurité qui assurent la prévention et la sécurité incendie