Des formations professionnelles pour vous aider à construire votre avenir

formations

Une carrière professionnelle réussie est une carrière dans laquelle le salarié évolue constamment. Au fur et à mesure que ses expériences augmentent au fil des années, il devrait voir aussi ses compétences et ses connaissances augmenter. C’est la clé d’une vie professionnelle épanouie. C’est pourquoi, la formation professionnelle tient une place importante.

Le but de la formation professionnelle

Lorsqu’un salarié projette de se former, il doit forcément choisir un organisme de formation. Il faut noter que les organismes de formation n’ont pas tous les mêmes objectifs et les mêmes méthodes. Ainsi, il est important que vous clarifiiez bien vos objectifs avant de choisir un centre de formation. Voulez-vous répondre à un besoin professionnel précis dans l’entreprise où vous évoluez ? Ou préparez-vous une reconversion professionnelle ? Voulez-vous acquérir des compétences et des savoirs pour un public non formé ? Une fois que vous auriez fixé vos objectifs de formation pour votre avenir, vous pourrez facilement trouver l’organisme de formation qui correspond à vos attentes.

La formation professionnelle procure plusieurs avantages au salarié. L’entreprise reconnaîtra vos compétences et votre savoir-faire. Aussi, les dirigeants pourront vous donner de nouvelles responsabilités grâce à vos nouvelles compétences. De plus, la formation continue vous permet de vous former tout en gardant votre poste au sein de l’entreprise. Cela représente un gain de temps considérable.

En outre, la formation continue pour salarié procure aussi des avantages pour l’entreprise. Les services proposés par l’entreprise à ses clients augmentent en qualité grâce à un personnel plus qualifié. La productivité au sein de l’entreprise s’améliore aussi lorsque les salariés acquièrent de nouvelles compétences. La motivation des employés s’accroîtra lorsqu’ils auront de nouvelles responsabilités et de nouvelles compétences. Tout cela va renforcer le sentiment d’appartenance des employés. Ainsi, l’entreprise aura une meilleure image de marque. Vous pouvez vous renseigner sur vos possibilités de formation sur facem cepim.

La formation professionnelle : un droit

Il est important de noter que la formation continue, pour les employés est un droit. Le droit à la formation est inscrit dans la loi du 4 mai 2004. Puis, il a été renforcé par la loi du 24 novembre 2009 et enfin par la loi du 08 Août 2016.

Cela dit, la mise en place de ce droit dépend de la situation de chaque employé dans l’entreprise. Le but de la mise en place du droit à la formation est de permettre à tout employé d’envisager une progression sociale. Cela s’inscrit aussi dans la politique de l’État concernant l’emploi.

Le public concerné par le droit à la formation comprend tous les salariés de la fonction publique et du secteur privé ainsi que les travailleurs indépendants. Tous les salariés peuvent y accéder qu’ils possèdent ou non des diplômes. Les demandeurs d’emploi y ont aussi droit. Les personnes en situation de handicap bénéficient également du droit à la formation.

Les aides financières pour les formations professionnelles

Non seulement, la formation continue en entreprise est un droit, mais il existe aussi des aides financières permettant aux salariés d’y accéder. L’Etat a créé des dispositifs pour faciliter l’accès à ce droit. Ce sont des aides et dispositifs mobilisables qui peuvent être utilisés tout au long de la vie professionnelle.

Il est bon de savoir que les employeurs prennent part au financement des formations. En effet, ils participent pour environ 40 % du montant total des coûts de formation.

Pour se former, le salarié bénéficie des formations proposées par son employeur. Mais il peut se former indépendamment des initiatives de l’employeur via le Compte personnel de Formation ou CPF. C’est le nouveau nom donné à l’ancien « Congé Individuel de Formation » (CIF) depuis le 1er Janvier 2019. Toutes les professions y sont incluses.

Le CPF accompagne le salarié ou le demandeur d’emploi dès son entrée dans la vie professionnelle. Ce compte est crédité en heure à la fin de chaque année. Il y a cependant une limite de 150 heures sur 8 ans.

Obtenir son caces pour conduire un chariot élévateur en toute sécurité
Chaussures de sécurité : conseils pour choisir les meilleures marques